A propos

Qui sommes-nous ?

Michele et Patrice

Ils ont créé tous les deux le domaine en 1990 alors que Patrice était encore vinificateur et gérant au domaine Daniel Rion (son père). Il a pris sa totale indépendance en 2000 en bâtissant une nouvelle cuverie et en créant la nouvelle société, SARL Rion Patrice.
Sa solide réputation date des années 1980 où il a propulsé le domaine familial sur la scène internationale. Recherche et innovation, que ce soit dans la viticulture ou l’œnologie lui ont souvent donné un temps d’avance (surface foliaire, capsules à vis,…)

Maxime

Maxime a rejoint le domaine en 2005 après ses études en oenologie à Dijon. Différents maîtres de stages de différentes régions, comme Nadine Gublin à Meursault (FR), Hubert de Bouärd à St Emilion (FR) ou encore le Dr Neil McCalum à Martinborough (NZ) lui ont donné une expérience variée de la vinification, même si l’analyse paternelle est évidemment toujours la bienvenue…


Notre vignoble

Le domaine compte six hectares à l’heure actuelle. Implanté à Nuits St Georges et Chambolle-Musigny uniquement, nous élaborons principalement nos produits à partir de Pinot Noir, même si 1,30 ha en Nuits produit un vin blanc issu de chardonnay et pinot blanc.

La conduite est rigoureuse. Une taille courte, un ébourgeonnage sérieux, un palissage optimisé, une charge de raisins contrôlée, et un état sanitaire soigné constituent toutes les étapes de la culture manuelle de la vigne.
Ce travail est indispensable du fait que la culture se déroule selon les préceptes de la méthode « Bio » (produits phytosanitaires de contact uniquement, donc lessivables).
Nous ne revendiquons pas ce principe, et ne disposons donc pas de certification, mais cela fait partie d’une conviction profonde chez nous, étant les premiers utilisateurs, mais aussi les premiers consommateurs… !!
Concernant le sol, nous n’utilisons évidemment pas de désherbants et le labour est par conséquent le seul intervenant (avec la pioche !). Toutefois, nous aimons laisser un certain couvert végétal notamment l’hiver pour maîtriser l’érosion et alimenter la faune du sol. Les interventions mécaniques sont donc réduites à leur minimum, il n’est pas bon de trop remuer la terre, et nous ne réservons cet acte que lorsque les conditions sont optimales.
Nous sommes très attentifs au problème de tassement de sol et utilisons donc des "microtracteurs" très légers pour les traitements, rognage, ect… les machines puissantes sont proscrites.


Notre savoir-faire

Le domaine vinifie également des raisins cultivés par d’autres vignerons afin de développer une gamme de produits intéressante. Même si le suivi de la vigne est différent, nous nous efforçons de travailler avec des personnes proches de notre philosophie, et l’itinéraire de vinification emprunté pour ces parcelles est identique au notre.

Les vendanges

Le choix de la date n’est jamais chose facile. En général elle se situe 90 jrs après la date de la floraison de la vigne. Nous déterminons ensuite avec plus de précision lors des derniers jours en dégustant les baies et en les analysant. Globalement, nous évitons les surmaturations, préférant conserver la fraîcheur aromatique et la typicité du Pinot Noir de Bourgogne.
Pratiquement, elles se réalisent manuellement dans des cagettes ajourées de 18 kgs, préservant ainsi l’intégrité du fruit lors du transport jusqu’à la cuverie. Un tri relativement grossier est effectué par les vendangeurs, mais nous visons un travail irréprochable pour cette étape, et possédons donc un autre système de tri pour que seules les baies saines macèrent et donnent le meilleur.

Les vinifications

Lorsque les cagettes de raisins arrivent au domaine, l’atelier de tri composé de 6 à 10 personnes (selon les années) commence. Un premier tri sur tapis roulant élimine les grappes entières qui ne correspondent pas aux critères, puis un second tri intervient après l’égrappage que l’on réalise à 100%, sur toutes les cuvées.
Ce travail effectué, il nous reste à remplir les cuves par gravité de ces « billes » de raisins. Le contrôle des températures commence par un maintient froid des cuves pour quelques jours, puis ces dernières remontent lentement lorsque la fermentation démarre. Le temps total de cuvaison au domaine va de 18 à 23 jours.
Nous effectuons le même travail avec la même attention quelque soit le niveau d’appellation. Seule la dégustation nous guide pendant cette période charnière pour choisir avec doigté la fin de la cuvaison et le pressurage du marc.
Ainsi, les différences mises en évidence à la dégustation ne sont que le reflet de l’expression du terroir.

L’élevage

Notre politique est de conserver les vins sur la « réduction » et les protéger de l’oxygène afin de garder le fruit et la fraîcheur.
Nous évitons donc les soutirages et conservons les vins sur lies pendant 15 à 18 mois. 50% de fûts neufs sont utilisés pour les villages et les premiers crus.
Après soutirage et avant mise en bouteille, quelques semaines d’élevage en masse dans des cuves s’avèrent intéressantes pour "unifier" la cuvée.

La mise en bouteille

Etape capitale dans la vie du vin, qu’il ne faut en aucun cas négliger. L’hygiène est primordiale et le contrôle des matières sèches est très important. Le matériel dernière génération nous aide dans cette tache et nous sommes également capables de vous proposer aujourd’hui un autre système de fermeture avec la capsule à vis sur quelques appellations.
Notre choix de bouteille s’est notamment porté sur un modèle qui supporte un espace de tête suffisant.


Notre style

Notre but premier est de produire des vins typiques de leur appellation, et que le terroir domine le reste. Cependant, nous mettons toute notre attention pour que le meilleur s’exprime, et nous avons effectivement notre propre idée du "meilleur".

Nous visons avant tout l’équilibre du vin en ayant pour précepte que le maximum n’est pas l’optimum. Ceci est notamment vrai pour l’extraction des polyphénols…
Nous aimons élaborer des vins nets, précis et complexes, qui gardent leur fruité. Certains millésimes se prêtent à la gastronomie, d’autres plus à la dégustation, mais chaque vin conserve ses caractéristiques propres, son empreinte due au terroir.
Nous aimons aussi la fraicheur qu’il y a dans le Pinot Noir de Bourgogne, nous souhaitons la conserver, de même que la minéralité qui se dégage de certains terroirs. Par ailleurs, le soyeux de la bouche et la rondeur des tanins représentent l’harmonie que doit posséder le vin.


Français